Entretenir ses couteaux forgés


L'entretien en général

Entretien du manche : 

Les manches en bois ne nécessitent pas d’entretien particulier. Ils sont traités à l’essence de térébhentine et à l’huile de lin qui les protègent de l’humidité. Vous pouvez passer de temps en temps un peu d’huile de lin, ou d’olive (ça marche) pour nourrir le bois.

Utiliser un couteau avec les mains mouillées ne pose pas de problème.

Il ne faut quand même pas le laisser tremper dans l’eau, et éviter de passer le manche sous l’eau. 

 

 

Entretien de la lame :

Tout mes couteaux sont forgés dans de l’acier « au carbone » (oxydable). 

C’est pour ça qu’un couteau forgé demande un peu d’attention.

Après chaque utilisation il faut nettoyer la lame à l’eau avec le coté « doux » de l’éponge, et sans produit vaisselle. Puis l’essuyer avec un chiffon sec. Si vous ne l’essuyez pas la lame va rouiller.

En fonction de l’utilisation la lame va se patiner, et prendre des reflet gris-bleu-jaune. Surtout si on coupe des aliments acides. Ne vous inquiétez pas c’est normal, et c’est ce qui fait le charme d’un couteau forgé. L’acier vit, et chaque couteau a une histoire.

C’est en fait seulement une oxydation de surface qui va protéger la lame.

Si vous trouvez que votre lame a trop vécu et que vous voulez retrouver le brillant d’origine, vous pouvez  utiliser de la pâte à polir (ex: puma) et un chiffon. Il faut ensuite bien nettoyer la lame.

Ou encore de la pierre d’argent (ou pierre du droguiste) et frotter la lame à l’éponge.

 

Vous aurez avec ce type d'acier des lames plus facile a aiguiser qu'une lame inox, mais surtout un pouvoir de coupe largement supérieur!

 

Chaque couteau est destiné à une utilisation précise :

Un couteau de cuisine (par exemple d’office) aura une lame assez fine et « souple », il est destiné à couper des aliments. Il n’a pas la même vocation qu’une feuille de boucher qui sert plutôt à débiter des carcasses ou qu’un couteau de camp qui sert à couper des branches, faire du petit bois…

On ne peut donc pas couper des branches avec un couteau d’office et il est compliqué de peler une pomme avec une feuille de boucher !

 

Le lave vaisselle est interdit.

 

 


Aiguiser ses couteaux

J’utilise des pierres de marque « haidu » pour aiguiser mes couteaux. Ce sont des pierres reconstituées de très bonne qualité. Elles fonctionnent très bien à l’eau.

http://www.haidu.hu/gb_index.html

J’utilise aussi la pierre des pyrénées. c’est une pierre beaucoup moins cher mais de très grande qualité, et française!

Elle a un gros grain d’un côté et un plus fin de l’autre.

Il existe différent grain de pierre qui vont déterminer le pouvoir d’abrasion. Commencer par une pierre grossière et finir par une fine.

 

 

Methode:

Il faut bien mouiller la pierre et la poser par exemple sur une serviette éponge (pour éviter qu’elle glisse).

Pour aiguiser un couteau il faut « couper la pierre », comme si vous vouliez en faire des tranches fines.

L’angle du couteau par rapport à la pierre est entre 17° et 23°. Ce n’est pas le même angle pour un couteau de cuisine de 2mm d’épaisseur que pour un couteau de camps de 5mm.

Le mieux c’est de commencer par poser la lame à plat sur la pierre. Puis de remonter le dos du couteau jusqu’à ce que le fil de la lame touche la pierre. Vous avez alors le bon angle.

Faire quelques passes sur un coté, et le même nombre de l’autre côté. Finir par une passe de chaque côté.

Si le couteau est trop difficile à aiguiser, vous pouvez aussi faire des cercles. Il faut alors appuyer le couteau contre la pierre  lorsque vous rentrez dans la pierre, et cesser d’appuyer lorsque vous fuyez le tranchant. Toujours faire le même nombre  de cercles des deux côtés.

Les puristes pourront ensuite continuer sur du cuir enduit de pâte à polir pour avoir un tranchant rasoir. Cette fois-ci il faut fuir le tranchant.

 

Note:

Pour garder le tranchant d’un couteau le plus longtemps possible il faut éviter de racler le fond de son assiette, et préférer couper sur une planche en bois. Le fil d’une lame est fragile. Je vous conseille de ne pas ranger vos couteaux en « vrac » pour éviter les chocs contre le tranchant.


Resserrer ses couteaux pliants

Il se peut qu'avec le temps l'axe des pliants se desserre, en fonction du taux d'humidité et de l'utilisation.Pour régler ce problème c'est très simple: il faut taper sur l’axe.

Positionnez le couteau sur une surface dur de façon à ce que seulement l’axe touche cette partie…

Ensuite avec un marteau, tapez de préférence sur les côtés de l’axe et pas verticalement. En inclinant légèrement le marteau. Faite attention à ne pas taper sur le manche.

Contrôlez à chaque coup pour ne pas trop le serrer.

Le mieux est d’utiliser un marteau boule pour frapper et d’avoir une surface en acier la plus stable possible pour éviter les rebonds.

Si vous voulez plus d’info contactez moi!